Seattle School

Bienvenue à l'université, la plus réputée de Seattle !
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tania Lee Scott
Admin' / Capitaine des Cheerleaders ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2659
Age : 25
Coté Coeur : Lucas. Pour toujours ?
Année d'étude/Job : 5ème année.
P'tit mot : Le pire est passé, laissons place au meilleur ...
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: Se sent terriblement seule.
Relations:

MessageSujet: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Jeu 10 Avr 2008 - 22:11

* Tania s'était levé assez tôt aujourd'hui.. Oui, il fallait dire qu'elle était impatience de commencer cette année de cours && de revoir Lucas. Oui, car même si ils n'étaient plus ensemble, il lui avait énormément manqué, ne répondant pas à ses messages && à ses e-mails, Tania comprenait que Lucas ne lui avait toujours pas pardonner... Elle s'en voulait énormément d'avoir gacher leur couple, mais le mal était fait. A quoi servirais d'en reparler ? Rien, malheuresement. Elle entra dans l'université, elle revit alors certaines connaissances, certains amis. Ouii, il y'avait toujours, ces pimbêches, la devisageant et riant en la voyant. Cela faisait rire tout le monde, le couple qui était surement le plus envié à l'université avait éclaté. Par conséquent, Lucas était maintenant célibataire. Lucas, qui portait cet image, de " Garçon, le plus sexy && beau de la Fac ". Bref, elle arriva dans les couloirs cherchant son casier. Elle regarda un peu partout, et trouva son caiser. Dessus était inscrit " Tania Lee Scott. ". Scott, était maintenant son deuxième nom, surement pas pour très longtemps, puisqu'elle s'attendait à avoir de la part de Lucas d'içi quelques temps les papiers du Divorce, il lui avait dit avant leur départ mutuel en vacances, qu'il ferait le nécessaire, pour qu'elle ne porte plus ce nom, qu'elle n'était plus digne de porter ... Oui, des paroles aussi tranchantes && froides étaient sorties de la bouche de Lucas. Il en voulait beaucoup à Tania, trop même. Jamais il ne lui pardonnerait c'était sur. Elle regarda le casier d'a côté, avec desespération, elle vit " Lucas Scott " d'inscrit. Ca allait tout simplement etre tendue à chaque moment de la journée, où ils se rendront en même temps au casier ... Tania était vétue d'un slim blanc qui mettait sa corpulence en valeur, mais bon, ce n'était pas provoquant non plus. Par dessus, elle avait un top assez long, noir && blanc. Elle avait ses cheveux détachés, ondulés. Elle savait que Lucas aimait énormément lorsqu'elle avait les cheveux ondulés et détachés. Elle était maquillé légèrement comme d'habitude, simplement mais cela était très joli avec son bronzage. Elle ouvra son casier et regarda son casier à l'intérieur, elle garda son sac à main faisant office de sac de cours à son épaule et mit ses avant bras à l'intérieur de son casier, pour se poser un peu. Elle regarda sa main, et comme à sa manie, elle commença à tourner son alliance autour de sa main. Elle se perdit alors dans ses pensées, revoyant le jour où Lucas lui avait mit la bague au doigts ... Mélancolie && Détresse quand tu nous tiens ... ^^ *

_________________

" Souriante à l'extérieur, détruite à l'intérieur... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Scott
Admin' / Co-Capitaine des Ravens ♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1990
Age : 25
Coté Coeur : Après la pluie vient le beau temps...
Année d'étude/Job : 5eme année, études de Littératures. / Ecrit des nouvelles pour des journaux de la ville.
P'tit mot : Tu m'as touché, tu m'as blessé, mais malgré tous tes coups, je me relève et garde la tête haute.
Date d'inscription : 03/07/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: De mieux en mieux =).
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Jeu 10 Avr 2008 - 22:42

* La rentrée : aujourd'hui c'était la rentrée. Les cours commençait à 08h30 du matin, Lucas s'était donc levé à 06h00. Le temps de sortir du lit, il était déjà 06h45. Il se leva, se dirigea vers la cuisine, en réveillant au passage Nathan, oui Nathan, puisqu'il dormait chez lui depuis sa rupture avec Tania.. Enfin bref, Lucas se servit à manger et à boire et il prit son p'tit déj'. À 07h15, il fila sous la douche. Il se lava, brossa les dents et ensuite il partit dans sa chambre pour s'habiller. Il se regarda un instant dans la glace : une barbe de plusieurs semaines, un bronzage parfait, des muscles très bien dessinés (il a fait d'la musculation ^^) et un sourire à en tomber. Il était prêt pour la rentrée, son look lui convenait et il savait qu'il ne serait pas le seul à le penser. Il sortit un jeans taille basse de son armoire, plutôt clair, un boxer blanc, des chaussettes de même couleur et enfin, une chemise blanche. Il enfila son boxer, ses chaussettes, son jeans taille basse qui laissait voir son boxer blanc, et enfin sa chemise. Il laissa les boutons du haut et du bas ouverts, puis il remonta ses manches au niveau de ses coudes. Il faisait encore beau à cette période, de toute façon il faisait presque toujours beau à Seattle. Lucas se passa la main dans les cheveux, ébouriffant encore plus ses cheveux, puis il se passa la main sur la barbe pour lui donner meilleure forme. Il se regarda dans la glace et c'est avec un sourire charmeur qu'il sortit de l'appartement à 08h10. *

* Il avait 23 ans, donc le permis. Depuis quelques années il écrivait des nouvelles dans les journaux, et dernièrement, il avait fait un recueil de ses nouvelles qui avait eut un terrible succès, Lucas s'était donc acheté une p'tite mercedes, une voiture de sport ne fait pas d'mal hein ^^ (et j'ai l'droit d'rêver xD ^^). Il entra dans sa voiture, mit le contact puis partit à l'université. Il était 8h15 lorsqu'il éteignit le contact de sa voiture dans le parking de l'université. Sa voiture avait succité de l'intérêt chez de nombreux jeunes, qui étaient tous regroupés autour pour voir qui en était le propriétaire. Lucas sortit de sa voiture et releva la tête, un sourire foutument magnifique et il put constater que son nouveau look ne déplaisait pas aux demoiselles, oh non, loin de là même ^^ !! Il fit tourner ses clés dans ses mains puis il les mit dans la poche de son jeans, avant de prendre la direction de l'entrée de l'université. Son sac ne reposait que sur son épaule gauche, et Lucas le remit correctement avec sa main. En parlant de mains, il ne portait plus son alliance, ça lui était trop dur.. Enfin bref, il se dirigea vers les casiers pour déposer quelques livres qu'il n'avait que l'après-midi mais qu'il avait prit maintenant. Dans le couloir des casiers, il salua plusieurs personnes et plusieurs filles virent lui parler, il ne les repoussait pas, au contraire ^^. C'est alors qu'il la vit : Tania... Son coeur se mit à battre un peu plus vite, malgrés ça, il garda sa démarche sûre et son sourire charmeur, il ne devait pas lui montrer qu'elle le déstabilisait toujours, ce serait trop ridicule pour lui après ce qu'elle avait fait.. Alors qu'il voulait l'éviter, il se rendit compte qu'ils avaient le même nom, et donc que son casier serait près du sien... Il s'en approcha, cessant de regarder Tania, l'ordre des casiers était : Tania, Lucas, Nathan et Haley (si elle s'est remit avec Nathan pendant ces années, sinon ça s'arrête à Nate). Le beau blond se retint de soupirer, l'année commençait bof si il devait se cotoyer Tania toute l'année à cause des casiers.. Il ouvrit le sien et y déposa ses livres, continuant d'ignorer Tania mais en ayant toutefois remarqué sa coiffure, c'est qu'elle le prenait par les sentiments la maligne xD... *

Spoiler:
 

_________________
[...]
Prisonnier de ma situation,
Je ne veux pas me rebeller.

Meurtri par les tribulations,
Je suis debout bien que blessé.
En ce lieu d'opprobres et de pleurs,
Ou je ne vois qu'horreurs et ombres,
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.
Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme,
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-1977.forumsactifs.com
Tania Lee Scott
Admin' / Capitaine des Cheerleaders ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2659
Age : 25
Coté Coeur : Lucas. Pour toujours ?
Année d'étude/Job : 5ème année.
P'tit mot : Le pire est passé, laissons place au meilleur ...
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: Se sent terriblement seule.
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Jeu 10 Avr 2008 - 22:59

* Tania était toujours plongé dans ses pensées, lorsqu'elle sentit une agitation. Oui, une agitation, qui se montra par un haussement de ton... Elle tourna la tête et vit alors Lucas.. Dumoins le nouveau Lucas. Toutes les filles étaient sur lui, elle avait envie d'aller les voir et d'en égorger une. Enfin, elle se retint, déjà qu'elle passait pour une fille facile && infidèle, elle n'allait pas non plus passait pour une meutrière. Enfin, au point où elle en était, elle n'était plus à ça près. Elle remarqua le sourire assez sûr et heureux de Lucas. Apparement, il s'était bien, voir très bien remis de la séparation. Tant mieux pour lui, il méritait d'etre heureux && apparement son bonheur était sans Tania. Elle reporta aussitot son regard sur sa main, et la regarda, elle enleva alors sa main, elle ne voulait pas trop non plus montrer à Lucas, qu'elle s'appitoyait sur son sort ^^. Elle sentit sa présence près d'elle, le silence qui lui porta était dur, beaucoup trop dur. Elle sentit son coeur s'accèlerait... Le fait que Lucas était près d'elle, la destabilisait. Elle sentait ses mains moites. Elle essaya tant bien que mal de se controlait de ne pas se jetter dans ses bras, de ne pas sentir son odeur, qui lui manquait tant. Elle entendit des rires, se retourna, une banque de filles les regardaient... C'était assez délicat && ironique comme situation, c'est vrai. Les deux anciens tourtereaux ne se portait même pas une attention, même pas un regard, même pas un mot. Que c'était dur pour Tania. Enfin, elle préfera ne rien dire, elle en avait déjà assez fait comme ça. Elle reporta son regard sur son casier, ne disant rien, à la bande de filles, après tout, quand elles auront finies, elle partiront non ? Ensuite, elle prit son cadena et le posa sur son casier, elle le fermit et mit la clef dans son sac. Lorsqu'elle ouvra son sac, elle vit alors les lettres reçues à l'appart à l'attention de Lucas. Elle les prit dans sa main, et les tendit vers Lucas, le regardant... Premier vrai regard, premier vrai contact depuis la rentrée ... Elle ne savait pas tellement par où commencer, tellement de choses qui n'étaient pas finis ... Tellement de choses à lui dire, à lui avouer. Elle prit la parole, précèder d'un petit raclement de gorge, pour qu'il remarque qu'elle allait prendre la parole ... *

- Tiens, c'est ton courrier, qui est arrivé à l'appartement...

_________________

" Souriante à l'extérieur, détruite à l'intérieur... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Scott
Admin' / Co-Capitaine des Ravens ♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1990
Age : 25
Coté Coeur : Après la pluie vient le beau temps...
Année d'étude/Job : 5eme année, études de Littératures. / Ecrit des nouvelles pour des journaux de la ville.
P'tit mot : Tu m'as touché, tu m'as blessé, mais malgré tous tes coups, je me relève et garde la tête haute.
Date d'inscription : 03/07/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: De mieux en mieux =).
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Ven 11 Avr 2008 - 19:17

* Bien que dans l'attitude qu'il affichait, Lucas semblait sûr de lui, heureux et tout et tout, il n'en était rien en fait. Bon, la douleur des premiers mois était passé, mais il ne pouvait pas oublier une histoire de 3 ans comme ça.. Sans cesse, cette même question lui revenait en têtre : Pourquoi ? Pourquoi avait-elle fait ça... Et cette fameuse autre question : Où en seraient-ils si rien ne s'était passé ? Ils seraient sûrement là, au même endroit, à s'embrasser contre les casiers, alors que tous les mecs le regarderaient encore avec jalousie, et que les filles en feraient de même.. Sans s'en rendre compte, un soupire franchit ses lèvres. Il n'était pas heureux, mais il avait connu pire. Sa motivation était qu'il ne voulait pas montrer à Tania qu'il souffrait encore, il ne voulait pas lui faire ce plaisir... Oui, ce plaisir. Pour Lucas, Tania était fautive de pleins de choses, elle s'était amusée de lui, enfin bref, son malheur le faisait délirer et le pire, c'est qu'il y croyait. Mais bon, qui pouvait l'en blâmer ? Quand la fille que vous avez choisis pour la vie, quand la seule à qui va avez demander qu'elle soit votre femme, couche avec un autre, vous tombez de haut.. Très haut, trop haut... *

* Lucas cligna des yeux et revint à lui. Il déposa les livres et les cahiers dont-il n'avait pas besoin pour la matinée, puis il referma son sac, le remit sur son épaule et referma son casier. Une fois qu'il l'eut verrouiller, il mit ses clefs dans son sac et il se retourna. Alors qu'il se tournait, le regard de Lucas croisa Tania qui venait de sortir des lettres de son sac.. Elle releva la tête et les lui tendit. Lucas s'arrêta dans son élan et resta face à Tania... Son visage s'était refermé, son regard s'était durçit, il ne pouvait pas la regarder avec le sourire, trop dure.. Il prit le courrier des mains de Tania, un peu trop brusquement peut-être. De nombreux élèves s'étaient arrêtés non loin d'eux pour écouter ce qu'il se passait entre eux, d'autres ralentissaient l'allure. Lucas n'y prêtait pas attention, il mit le courrier dans son sac puis le remit sur son épaule. Il releva la tête vers Tania et il la fixa. *


" Je serais venu le chercher, en même temps que les cartons. Je pense que tu as remarqué ? J'ai regroupé mes affaires dans des cartons mais je ne pouvais pas tous les prendre, il en reste quelques uns. Je passerai les prendre dans la semaine. "

* Lucas n'avait pas remercier Tania de lui avoir remercier le courrier, à quoi bon ? Méritait-elle qu'il soit gentil avec elle ? Compréhensif ? Sympathique ?! Non, il ne pensait pas qu'elle le méritait. Mais ce n'était pas pour autant qu'il la ridiculisait, l'insultait ou lui tappait des crises.. Non, Lucas était quelqu'un de civilisé, d'éduqué et de respectueux. Bien que lors de leurs dernières disputes, sous la colère, il lui était arrivé de dire des choses sûrement très cruelles, ce n'était rien à côté de la douleur qu'il ressentait. Il ne voulait même pas lui faire payer, trop gentil ce Lucas... C'est peut-être grâce à ça qu'elle a put se foutre de lui, trop bon trop con.. Il se passa la main dans les cheveux puis la mit dans sa poche, il en ressortit un paquet de cigarettes, il en prit une, la mit dans sa bouche et l'alluma. Il remit le paquet dans sa poche puis prit sa clope entre les doigts, il la retira de sa bouche et il souffla la fumée sur le côté. Oui, il fumait, depuis 3 mois, il s'y était mis 1 mois après sa rupture avec Tania, il avait besoin de décompresser... *

" Pendant que j'y pense, je tiens à te dire aussi que les papiers du divorce devrait bientôt arriver. Je te les enverrai quand j'aurai remplis ma part. " * Rajouta-t-il, d'une manière tellement calme et froide qu'on ne le reconnaitrait pas si on ne savait pas que c'était lui.. Et pourtant, sous ce masque de glace, se cache une cicatrice toujours ouverte... *

_________________
[...]
Prisonnier de ma situation,
Je ne veux pas me rebeller.

Meurtri par les tribulations,
Je suis debout bien que blessé.
En ce lieu d'opprobres et de pleurs,
Ou je ne vois qu'horreurs et ombres,
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.
Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme,
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-1977.forumsactifs.com
Tania Lee Scott
Admin' / Capitaine des Cheerleaders ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2659
Age : 25
Coté Coeur : Lucas. Pour toujours ?
Année d'étude/Job : 5ème année.
P'tit mot : Le pire est passé, laissons place au meilleur ...
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: Se sent terriblement seule.
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Ven 11 Avr 2008 - 19:40

* Il fallait dire que Tania appréhendait énormément ce moment, ce premier contact depuis des mois maintenant. Son coeur s'était emballait lorsqu'elle s'était tourner vers lui, son attitude avait changé, elle était plus que destabilisé, mais essayer de se controler au maximum, pour ne rien laisser paraître. Elle le regardait au coin de l'oeil, pour savoir ce qu'il faisait, pour avoir cette surveillance sur lui, bien qu'elle savait qu'ils n'étaient malheureusement plus ensemble à cause d'elle, au fond, il lui appartenait encore, oui, ils étaient encore mariés contre son grès... C'est vrai que si Tania n'avait pas fait cette horrible bétise, elle serait surêment encore içi. Oh qu'elle regrettait, même plus, elle s'en voulait. Cette bétise avait fait deux malheureux, elle && lui. Mais bon, il paraissait allez mieux, maintenant, c'était bien pour lui, très bien. Il fallait qu'elle ouvre les yeux, la petite Tany, maintenant que Lucas l'avait oublié, cela ne servirai à rien de l'attendre encore, encore && encore. Que cette attente était interminable. Dans le royaume de Tany, l'absence && le manque de Lucas avaient imposés leur règne, mais tout ça n'était que de sa faute à elle. Lorsqu'il la regarda, Tania le regarda dans les yeux, elle croisa son regard. Cela faisait près de deux mois, qu'elle ne l'avait pas regarder dans les yeux. Elle avait tellement envie de le serrer contre elle, d'effacer cette nuit qui à surement gachez sa vie... Elle vit alors un regard dur && froid. Son sourire lorsqu'il était arrivé dans l'université n'était plus du tout le même, normal puisqu'il n'était plus là... Il prit les lettres brusquement, Tany, baissa la tête. Elle regarda vaguement autour d'elle, vit les personnes dites comères qui les regardaient. Elle s'en fichait, Lucas était là, et c'était le principal pour elle. Lorsqu'il lui dit qu'il serait venu prendre son courrier en même temps que ses cartons, elle soupira intérieurement. Elle comptait bien faire, lui rendre service mais apparement, c'était tout le contraire. C'est vrai le courier c'est important non ? Enfin, elle le regarda et hocha la tête pour dire qu'elle avait bien remarqué qu'il avait préparé ses cartons durant son absence *

- Oui, j'ai remarqué tes cartons, tout comme toutes les photos de moi que tu as pu déchirées ...

* Oups, elle l'avait dit, elle ne pouvait pas le garder pour elle, oh que non, une dispute allait encore éclater ? Si les seuls contact avec Lucas qu'elle pouvait avoir serait seulement des disputes, elle prendrait... Oh moins, elle aurait des contacts avec lui. Lorsqu'il prit son paquet de cigarettes, elle le regarda, le dévisageant presque. Lucas s'était mis à fumer ? C'était vraiment ça le nouveau Lucas ? Un coté viril avec une cigarette au bec ? Lucas avait toujours était contre la cigarette, sa étonna seulement Tania beaucoup. Le pire c'est tout c'est qu'avec sa maladie, Lucas n'avait pas le droit de fumer, elle le savait && lui, il le savait... C'était assez égoiste de sa part, surtout que beaucoup de gens l'aimé && tenait à lui, ce n'était peut etre pas pour Tania qu'il devait faire attention, maais pour d'autres personnes... Elle le regarda fumer, le regarda souffler la fumée sur le coté... Lorsqu'il lui dit que les papiers de divorce allait bientot arriver, elle baissa la tete, et remarqua les rires des jeunes filles à coté... Même si il ne le voulait pas, il l'avait humilier... Oh que oui. Elle le regarda baissa la tete, et remit une mèche de cheveux derrière l'oreille. *

- Hum Lucas ... Tu ne devrais pas, ta maladie ... Enfin, tu fais ce que tu veux après tout, nous ne sommes plus enfin.... Pour les papiers du divroce, je ne me fais pas de soucis là dessus, je sais très bien que tu t'en donnes à coeur joie de t'occuper de cela... Ils peuvent toujours arriver tes fichus papier, je ne les signerai pas... Tu m'entends ? Jamais !

* Elle le regarda, lança un regard noir aux filles d'a coté, et tourna les talons, commençant son chemin, il l'avait touchée, blessée, elle le méritait au fond . *

_________________

" Souriante à l'extérieur, détruite à l'intérieur... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Scott
Admin' / Co-Capitaine des Ravens ♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1990
Age : 25
Coté Coeur : Après la pluie vient le beau temps...
Année d'étude/Job : 5eme année, études de Littératures. / Ecrit des nouvelles pour des journaux de la ville.
P'tit mot : Tu m'as touché, tu m'as blessé, mais malgré tous tes coups, je me relève et garde la tête haute.
Date d'inscription : 03/07/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: De mieux en mieux =).
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Dim 27 Avr 2008 - 21:47

* Lucas venait de prendre le courrier que Tania lui tendait, presque avec violence, et elle baissa la tête. Son geste si brusque n'était pas dans ses intentions, sauf qu'à ce moment précis, il était plus troublé qu'autre chose et donc il gérait la situation comme il pouvait. Alors qu'il prit la parole pour parler des cartons, Tania répliqua en rajoutant le sujet des photos.. Lucas en resta sur le cas, franch'ment. Il ne s'attendait pas du tout à cette remarque... Cette soirée lui revint alors en mémoire : dans un excès de rage, il avait prit tous les objets auxquels Tania avait un rapprochement et il avait laissé libre court à sa haine.. Beaucoup de photos y étaient passées, mais elle ne savait pas que beaucoup étaient restées intacts et qu'il en avait ramené chez lui, alors qu'une autre partie était restée dans les affaires de Tania... Et puis, qui pourrait le blâmer d'avoir déchirer des photos ? Personne, surtout qu'après ce qu'elle avait fait, beaucoup d'autres maris auraient frappé leur femme, on pouvait donc dire que la réaction de Lucas était plus que calme et non-violente. Enfin bref, il haussa des épaules en se passant une nouvelle fois la main dans les cheveux, il n'allait pas commencer une dispute devant une dispute, ils seraient ridicules tous deux. *

« Ce ne sont que des photos. Et puis, elles faisaient partis de mes affaires, alors je pense que ça ne te regarde plus, non ? »

* Franch'ment, il assurait. Il n'était pas très sympa', mais le fait de rester si calme mais de ne pas perdre son répondant, il s'en félicitait lui-même. Quelques rires de ses groupies s'élevèrent autour d'eux, mais Lucas n'esquissa même pas un sourire, ce n'était pas drôle et il n'allait pas se moquer de Tania. Elle avait beau lui avoir fait du mal, il n'en restait pas moins qu'elle était la plus grande histoire de sa vie, et qu'il n'allait pas s'amuser à la ridiculiser, elle ne le méritait pas. Enfin.. Il ne pensait pas qu'elle le méritait... Finalement, après avoir soufflé la première bouffée de sa clope, il la remit en bouche et en tira un nouveau coup. Il devrait arrêter, il avait toujours été contre, quand il irait mieux, il arrêterait. Il se mit alors à parler des papiers pour le divorce, et il remarqua une voile se former dans les yeux de Tania. L'avait-il blessée ? Ce n'était pas son intention, pas du tout même. Elle lui parla de sa maladie, lui disant qu'il ne devait pas fumer à cause de ça. Il haussa des épaules et la regarda dans les yeux, prenant un air blasé, alors qu'au fond de lui il était touché de l'attention qu'elle lui portait. *

« En effet, ça ne te regarde plus. Et comme tu le dis, je fais ce que je veux. »

* Luke haussa des épaules et se passa la main gauche, qui ne tenait pas la cigarette, dans ses cheveux ce qui les mit encore plus en bataille. Finalement, Tania lui dit que pour les papiers du divorce elle ne se faisait pas de soucis, car il devait s'en donner à coeur joie. Lucas haussa son sourcil droit, alors que Tany continuait en disant qu'elle ne signerait jamais les papiers, jamais. Cette fois, le second sourcil de Lucas se leva aussi, il ne s'attendait pas à une réaction aussi puéril, égoïste et explosive de la part de sa femme. Il resta silencieux quelques minutes, perdu dans ses pensées. Pourquoi ne voulait-elle pas signer les papiers ? L'aimait-elle toujours ? Elle ne voulait pas se séparer ? Elle ne voulait pas qu’ils divorcent ? Il ne savait quoi penser, il savait juste que lui voulait divorcer, elle avait fait trop de mal, beaucoup trop pour que son coeur puisse en supporter d'avantage. Personne ne le savait, mais l'envie de se suicider lui avait plusieurs fois traversé l'esprit, une fois il avait faillit se mettre à exécution, mais Nate était rentré et Lucas avait tout arrêté, pour que son frère ne voit et ne se doute de rien. Enfin bref, Lucas haussa des épaules et fixa Tania, le visage impassible. *

« Je m'en donne à coeur joie ? Ca te fait déculpabiliser de penser ça ou c'est encore pour me faire du mal ? Si c'est le cas, c'est raté. Et si c'est pour la première option, alors continue, si ça te permet d'avoir la conscience tranquille, ce que tu dis ne m'importe pas. » * Dit-il toujours froidement. Ses paroles pouvaient être cruelles, mais elles étaient expliquées. Alors que Tania était la fautive de leur situation, elle se permettait se genre de remarques débiles et sans fondement. Il poussa un soupire. * « Je te croyais juste plus sensée que ça. » *Ajouta-t-il en la fixant d'un air déçu et à la fois mystérieux. Puis il reprit, à propos des papiers : *

« Ne les signe pas si tu veux, c'est toi qui aura des problèmes. Je voulais qu'on termine les choses proprement, mais si tu décides de continuer à mettre des obstacles, je devrais réagir, tu ne me laisses pas le choix. » * Lucas laissa tomber sa cigarette au sol et l'écrasa avec son pied, son regard toujours dirigé vers Tania, alors qu'il se rendait compte à quel point il pouvait être salop dans son attitude.. Il se mordit l'intérieur de la joue, refusant de culpabilisé, il ne faisait rien de mal après tout, il parlait, simplement... *

_________________
[...]
Prisonnier de ma situation,
Je ne veux pas me rebeller.

Meurtri par les tribulations,
Je suis debout bien que blessé.
En ce lieu d'opprobres et de pleurs,
Ou je ne vois qu'horreurs et ombres,
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.
Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme,
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-1977.forumsactifs.com
Tania Lee Scott
Admin' / Capitaine des Cheerleaders ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2659
Age : 25
Coté Coeur : Lucas. Pour toujours ?
Année d'étude/Job : 5ème année.
P'tit mot : Le pire est passé, laissons place au meilleur ...
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: Se sent terriblement seule.
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Lun 28 Avr 2008 - 0:48

* Tania se trouvait face à lui, abbatue par ses propos. Des propos qu'elle trouvait injustifiés && dépassant les limites. Okey, elle l'avait trompé, Okey c'était la monnaie de la pièce, mais allait-il lui en vouloir toute sa vie ? Allait-il lui faire payer tout au long de sa dernière année à la fac' ? Son acte justifiait-il des propos tels qu'il tenait ? Surtout de la part de Lucas ? Non ... en aucun cas. Celà ne ressemblait pas à Lucas, elle ne le comprenait plus. A ce moment là, elle le détestait, mais dieu sait combien elle l'aimait. Un mélange de sentiment assez ambigue. Elle donnerait sa vie pour lui, elle serait capable de tout, vraiment de tout. Le silence de Lucas, pesait beaucoup sur Tania, la pire des souffrances qu'elle pouvait ressentir était causée par son silence, étais-ce vraiment nécessaire d'en plus tenir des propos tel que cela à son égard ? Non, elle avait commis une faute à titre adultère mais elle n'avait jamais cesser de l'aimer. Elle avait commis cet acte sous l'emprise de l'alcool, par conséquent, elle n'était pas elle... Certe, elle n'avait pas d'excuse, mais si vraiment il l'aurait aimer, tel qu'il le disait, il aurait fait preuve de compatie. Ah mais que suis-je bête, Lucas ne connaît pas ce mot, dumoins il n'en à pas l'air... Si les rôles avaient été inversés, Tania lui en aurait énormément voulu, mais de là à parler de divorce, n'étais-pas une santion beaucoup trop dûre à son égard ? Oh que si ... Mais c'était le choix de Lucas, elle le respectait entièrement, mais ne l'approuvait, d'où sa décision de ne pas signer les papiers du divorce. Elle l'aimait et se battrait pour lui, quiitte à donner sa vie. Au fond, sans lui, elle n'avait aucun sens !*

* Lorsqu'elle entendit Lucas répliquait que ce n'était que des photos. Et puis, qu'elles faisaient partis de ses affaires, et qu'il pensait que cela ne la regardait pas, elle fit un sourire presque ironique. Non pas qu'elle était amusé de ses paroles non, mais elle n'avait recours qu'à cela ... Surement l'énervement et l'incompréhension qu'elle portait à son égard causé ce sourire. Comment pouvait-il dire que ce n'était que des photos ? C'était des moments qu'ils avaient passés tous les deux, && ces photos étaient le seuls moyen de décrire parfaitement une scène. Bien que même si il avait déchiré les photos, les souvenirs dans sa mémoire eut ne pourrait s'effacer,, on ne peut jamais se rappelez de tout. Des moments tels que leurs fiancailles avec leurs familles, tels que leur mariage, leur enterement de vie de jeune filles && de garçons... Ce n'était pas simplement des photos, non c'était bien plus ! Cela représentait logiquement les meilleurs moments de leur vie à tous les deux. Lorsqu'il lui dit que cela ne la regardait plus, elle le regarda, son regard était froid, elle était blessé && véxé, elle aurait pu devenir méchante. Tany méchante ? Oui lorsqu'on touchait à son mariage à sa vie qu'elle avait construit avec Lucas, elle aurait été capable de tout. Même si c'était Lucas. *


" Ce ne sont que des photos ? Des photos de mariage, j'appelle ça bien plus ... Nous sommes encore maris && femmes non ? Alors tout ce qui te concerne me concerne, et tout ce qui me concerne, te concerne, même si je pense que ce n'est plus ton cas, mais pour moi si. "

* Tania le regarda, il avait l'air calme, sortait ces répliques d'un air posé, sans agréssivité, et très calme. C'était surement la cigarette qui le détendait, il fallait que Tany s'y mette ^^. Sans doute que son énervement ne se montrait pas, enfin si, mais pas tellement. Lucas avait dut le remarquer, car même si il le renier, il l'a connaissait mieux que personne, ils avaient tout partagé lui && elle. Tout de chez tout, il l'a connaissait dans tous les domaines, elle lui avait livrer sa vie ... Elle le regarda fumer, comment pouvait-elle le laisser faire ? Il mettait sa vie en jeu, oui à cause de sa maladie de coeur, il pouvait tombé d'une minute à l'autre. La vie ne tient qu'à un fil, mais cela était encore plus vrai, chez lui. Ses yeux brillaient d'avantage, l'émotion de la situation, de le revoir, sa culpabilité se montrait davantage présente && ses propos plus que blessant qu'il lui portait provoquait cela. Lorsqu'il lui dit que le fait de sa maladie de coeur ne la regardait plus && qu'il faisait ce qu'il voulait, elle baissa la tete, regarda les gens autour d'elle, elle avait ses mains contre elle && à l'aide de son pouce touchait son alliance à son annulaire. Une sorte de manie qu'elle avait, d'ailleurs avait-il remarqué, qu'elle portait encore son alliance, en tout cas, elle avait remarqué qu'il n'avait plus son alliance ... Au fond, elle avait encore un espoir avant de le voir qu'il porte encore la sienne. Enfin, elle le regarda de nouveau dans les yeux ... La tention était palpable ... ^^ *

" Ta santé, me regarde encore. Que tu ne le veuilles ou non, tu restes encore mon mari. Et tu ne m'empêcheras pas de porter attention sur ta santé. Ne sois pas égoiste Lucas, penses aux conséquences de ta dépendance à la cigarette, je ne te demande pas de penser à moi, mais au moins à ta mère, à Lily && à Jamie ... Notre filleul.

* Elle le regarda, regarda ses tics, qu'il avait, qui lui avait tant manqué, elle dévisageait presque. Lorsqu'il lui demanda si cela la faisait déculpabilisait de s'en donner à coeur joie, elle le regarda, et fut presque choquée, comment osait il dire ? Elle ne le reconnaissait plus, il avait tellement changé. Puis il lui dit que si c'était pour avoir sa conscience tranquille, qu'elle faisait ça, elle le regarda toujours, arquant un sourcil à son tour, puis il lui dit que tout ce qu'elle disait ne l'importait pas. Là ce fut la petite goutte qui fit débordé le vase, une larme coula, elle se l'essuya légèrement, puis le regarda... Elle était plus que blessée, là il fallait le dire il l'avait achevée! *

" Tu vas me dire que tu ne t'en donnes pas à coeur joie Lucas ? Je sais que j'tai fait du mal && j'le regrette, je ne demande pas à me faire plaindre seulement que tu me pardonnes. Je ne veux plus te faire du mal, je sais que j'en ai assez fait, mais tu ne peux pas renier tout ce qui s'est passé entre toi && moi. Surement que tu n'as plus de sentiments envers moi, mais moi c'est le cas, je t'aime && chaque jour ta présence me manque un peu plus. Tout ce que je dis ne t'importes pas ? Mais comment tu peux tout oublier entre toi && moi ? Comment peut tu me rayer ainsi de ta vie ? J'me rend compte que tu ne m'aimais pas autant que tu ne me le disais. "

* Ses paroles étaient plus que cruelles && vexante, c'était normales okey, elle essuya une deuxieme larmes && repris par la suite. *

" Tu me parles d'etre censé ? Comment peut tu me dire ça ? Je viens de te perdre Lucas. A cette heure, rien n'est censé pour moi. Tu crois que je ne souffres pas, mais crois moi je souffre, oui je n'ai pas le droit de me plaindre, je le sais && depuis 4 mois, je prend sur moi. Mais j'en peux plus, je lâche prise. "

* Elle l'écouta toujours, puis croisa les bras, && le regard, elle avait presque un sourire amusé qui se dessinait sur ces lèvres. C'était surement la seule chose à faire, rigoler de cette situation, tellement pathétique. *

" Tu vas réagir ? Quesque tu vas faire ? Me faire boire, pour que je les signe ? C'est vrai j'tai trompé en ayant bu, j'peux très bien signer les papiers en étant ivre. Mais après se que j'ai fais, je ne toucherai plus jamais une goutte d'alcool. Tu pourras employer tous les moyens, je n'lai signerais pas. Je t'aime Lucas && que tu ne le veuilles ou non, mes sentiments sont présents && le seront toujours. N'a tu pas promis devant Dieu que nous deux c'était pour le meilleur && pour le pire ? Ouvres les yeux Lucas, on fait tous des erreurs, mais ne m'as tu pas toujours dit, qu'il fallait savoir pardonner aux gens qu'on aime ?

* Une seule chose pouvait l'achever définitivement, qu'il lui réponde qu'il ne pouvait pas lui pardonnait, car il ne l'aimait plus ... Le pire de tout, je pense. *

_________________

" Souriante à l'extérieur, détruite à l'intérieur... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Scott
Admin' / Co-Capitaine des Ravens ♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1990
Age : 25
Coté Coeur : Après la pluie vient le beau temps...
Année d'étude/Job : 5eme année, études de Littératures. / Ecrit des nouvelles pour des journaux de la ville.
P'tit mot : Tu m'as touché, tu m'as blessé, mais malgré tous tes coups, je me relève et garde la tête haute.
Date d'inscription : 03/07/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: De mieux en mieux =).
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Jeu 1 Mai 2008 - 14:32

* Lucas arrivait à rester neutre et calme devant Tania. Comment faisait-il ? Lui-même se surprenait.. Il n'aurait pas pensé arriver à se contrôler, et encore moins si bien. Il ne s'énervait pas, ne criait pas, n'avait pas mal, il se contentait juste de répondre à Tania sans pour autant faire de longs discours : il était bref et précis. Pourtant, il n'en était pas fier, loin de là. Tania semblait se décomposer devant lui, à chaque fois qu'il restait silencieux, ou qu'il montrait qu'il lui faisait croire qu'à présent il s'en fichait d'elle, car c'était faux hein, elle semblait tomber de plus en plus bas, et lui continuait de lui faire de mal sans s'arrêter... Cependant, il ne voulait pas lui faire de mal. Il disait juste ce qu'elle pensait, elle se faisait du mal toute seule, il n'avait pas à s'en vouloir.. Si ?... Et puis non après tout ! Elle devait passer à autre chose, elle avait bien réussi une nuit, elle pouvait le faire tout le temps ! Il n'avait à se sentir coupable de rien, tout était de sa faute, elle n'avait qu'à pas aller à cette putain de fête, ni boire ses putains de verres et encore moins se laisser berner par ce fils de putain ! Mais.. Tania était vraiment fautive ? Après tout, le mec avait abusé d'elle, et peut-être qu'elle se sentait mal ? Il n'avait jamais vraiment pensé à ce qu'elle ressentait... Peut-être qu'elle se sentait sale ? Comme violée ? Peut-être qu'elle regrettait réellement cette nuit ? Il ne savait quoi penser.. Non ! Il ne devait pas faire preuve de compassion maintenant ! Elle l'avait trompé, point final. Alors que peu à peu son masque de neutralité disparaissait, Lucas se reprit et afficha une mine plus que froide, alors que son regard ne montrait que de la colère, de la haine. Oui, de la haine. Comment pouvait-il en être autrement ? En une nuit, il avait tout perdu. Tout. Ses rêves d'avoir une famille nombreuse avec Tania, de voir leurs enfant courir dans toute la maison, d'acheter une maison plus grande avec elle plus tard, de passer d'autres moments avec elle et sa famille, de rester près d'elle toute sa vie, de réussir à ses côtés pour la rendre fière, tout comme elle l'avait rendu fière par sa détermination... *

* À présent, et bien qu'il veuille se montrer plus en colère qu'autre chose - ce qu'il était vraiment -, Lucas se sentit mal. Très mal. Se rendait-il compte seulement maintenant de tout ce qu'il avait perdu ? Ses épaules s'affaissèrent, comme si il portait à présent le monde sur lui. C'était tout comme, car il avait perdu la perle rare, son âme soeur, la femme de sa vie. Le pire c'était qu'il se sentait incapable de lui pardonner, il pensait que c'était définitivement fini, il ne se sentait pas la force de lui pardonner, de la regarder sans se rappeler l'avoir vu dans les bras d'un autre, l'embrasser sans se dire qu'il l'avait fait aussi, la caresser intimement sans lui dire qu'un autre l'avait fait, il ne s'imaginait pas lui faire l'amour sans se dire qu'un autre avait prit sa place pendant une nuit, lui procurant peut-être plus de plaisirs qu'il ne le ferait jamais.. Sans qu'il ne s'en rende compte, les larmes venaient de monter à ses yeux. L'adultère, la pire souffrance qu'un couple pouvait subir. Le pire c'était que Lucas se rendait compte à présent de ce que Brooke avait du ressentir lorsqu'elle avait appris qu'il la trompait avec Peyton, sa meilleure amie. Enfin ce n'était pas un adultère, ils ne couchaient pas ensemble, mais elle devait se sentir trahie et plus bas que terre pour ne pas avoir réussi à le garder. Il se sentait pareil vis-à-vis de Tania, si bas pour ne pas avoir réussi à la garder, pour qu'elle soit partie se contenter avec un autre.. Tania prit la parole et Lucas l'entendit vaguement, d'une voix lointaine, comme si elle se trouvait à des kilomètres d'ici. Elle parlait des photos de mariages, qu'ils étaient encore mariés... Elle ne savait pas que Lucas pouvait récupérer les photos, il les avait toujours en mémoire sur son appareil photo. Elle ne savait pas non plus que le fait qu'ils soient toujours mariés, c'était ça qui lui faisait le plus mal. Inconsciemment, il lui répondit faiblement.. *


« Plus pour longtemps, ce sera bientôt terminé... »

* Lucas déglutit difficilement avant de se secouer la tête pour reprendre ses esprits. Il fixa Tania en tentant de reprendre son calme, il devait être bon acteur puisque Tania semblait de plus en plus énervé face à son masque d'indifférence. Il prit la dernière bouffée de sa cigarette en ressentant un pincement au coeur. Il savait qu'elle avait raison, à cause de sa maladie cardiaque, sa vie était encore plus exposée aux dangers de la cigarette. Mais que pouvait-elle faire ? Si il voulait fumer, mourir, qu'avait-elle le droit de dire ? Rien, elle n'avait rien le droit de dire, il faisait ce qu'il voulait. Le regard de Tania s'obscurcit. L'avait-il vexé ? Pauvre petite nature, si elle savait ce q'il ressentait.. Son regard se baissa vers ses mains qu'elle bougeait. Alors elle portait toujours l'alliance ? S'accrocher au passé ne servait à rien, il l'avait appris à ses dépends pendant ses années de lycée. Elle l'apprendrait bien assez vite. Tania prit alors la parole pour parler de Lucas : il était égoïste, inconscient des conséquences, il était encore son mari, il devait penser à Jamie, leur filleul, et à Lily sa petite soeur... Le sang de Lucas ne fit qu'un tour alors que sa colère atteignait son plus haut niveau. Comment osait-elle le juger ? Comment osait-elle le prendre par les sentiments en parlant de SA famille ?! Il s'approcha dangereusement d'elle, se trouvant juste à quelques centimètres d'elle, il lui attrapa le poignet violemment et la retint serré. *

« Comment OSES-TU ?! MA santé ne te regarde PAS !! Que tu le veuilles ou non, que tu comprennes ou pas, non allons divorcer, je ne serais plus ton mari alors arrêter de faire comme si tu tenais encore à moi ! » * Lucas marqua une pause et lâcha le poignet de Tania en le rejetant avec dégoût de l'avoir touché. Il se tourna vers les casiers et ne pu s'empêcher d'y frapper, encore plus énervé par le fait qu'il venait sûrement de faire mal à Tania en l'ayant attrapé au poignet avec autant de violence, il n'avait jamais touché une femme, il n'avait jamais touché sa femme, il devenait de pire en pire.. Il se retourna vers Tania, la désignant du doigt et essayant de parler sans crier, bien que le timbre de sa voix montrait bien qu'il était sur le point d'exploser à nouveau. * « Je suis égoïste ? Et tu crois être quoi toi ? Cette nuit tu l'as été plus que tout en ne pensant à rien d'autre qu'à toi, et aujourd'hui tu l'es toujours en nous empêchant de divorcer ! Et cette nuit, tu y as pensé aux conséquences ?! Non !! Et surtout, n'utilise plus jamais MA famille comme argument ou autre.. Je fais ce que je veux, et tu n'as rien à me dire !! »

* Lucas se recula, haletant. Il regarda autour de lui, plus aucun élève n'était présent. La sonnerie avait du sonner, les cours avaient commencés. Heureusement, les casiers prenaient tout un couloir, voir deux, et aucune salle de cours n'était à proximité. Ils ne seraient pas dérangés, et ils n’en avaient pas besoin, ils devaient avoir cette discussion, ils ne l'avaient jamais eu, il y en avait toujours un qui réussissait à l'esquiver. Le silence s'installa quelques secondes, avant que Tania ne se mettre à répondre. Etait-ce du répondant ou de la mauvaise fois ? Peut importe ! Elle continua ses reproches tout en admettant ses remords, sur ce qu'elle disait elle avait des raisons d'être en colère. Mais au fond, que savait-elle de lui ou de ses sentiments ?! Elle regrettait, elle ne lui ferait plus jamais de mal ? À la bonheur, madame était trop bonne !! Il grinça des dents et répliqua dès qu'elle eut terminé de parler. *

« Mais franchement, comment tu peux te permettre de dire que je m'en donne à coeur joie ?! Tu penses que j'ai voulu tout ça ?! C'est sûr, c'est merveilleux d'être trompé, c'est pour ça qu'aujourd'hui je m'en donne à coeur joie, pour te faire partager mon bonheur ! Je ne veux pas te pardonner, je ne peux pas te pardonner. Tu parles de ne plus vouloir me faire du mal ? Laisse moi te dire que c'est impossible, tu avais décidé de me quitter, et en dernier cadeau, quoi de mieux que de me tromper ? Et bien dis toi bien que ta dernière action n'a pas finis de me faire du mal. Mais après tout, c'est ce que tu voulais, non ?! Ca doit te faire chier ce genre d'accusation hein ? Et bah c'est exactement ce que tu fais en me disant que je suis égoïste et que je m'en donne à coeur joie de cette situation. Je ne renie pas notre histoire, je n'oublie rien de notre histoire, oh non, juste que mes derniers souvenir me restent en travers de la gorge, excuse-moi, c'est vrai que j'aurai du te remercier que ce ne soit que la première fois. Et encore, qui sait ? »

* Lucas s'arrêta de parler et fixa Tany. Ca devenait vraiment grave, Lucas usait de son sarcasme et de l'ironie alors que Tania faisait des reproches et utilisait les sentiments, ils faisaient l'un et l'autre ce que l'autre détestait. Et encore, le pire n'était pas arrivé.. En effet, quelques larmes s'échappèrent des yeux de Tania alors qu'elle lui disait qu'il ne devait pas l'avoir aimé autant qu'il l'avait dit... Qu'insinuait-elle ? Qu'il avait mentit sur ses sentiments ? C'était la meilleure ça.. Elle le trompait et monsieur devait fermer les yeux pour le bonheur de madame ? Elle continua en disant qu'elle venait de le perdre, comment voulait-il qu'il réagisse ? Que depuis 4 mois elle gardait tout pour elle mais qu'elle n'en pouvait plus là.. Lucas était trop abasourdie pour répondre, il recula et s'appuya contre les casiers, il se passa la main sur le visage puis sur le front, se mettant à rire jaune, pleins d'ironie et de rancoeur. Il se tourna vers Tania, à présent calme mais le regard déçu et la mine presque dégoûtée. *

« Tu t'entends parfois ? Comment peux-tu dire que je ne t'aimais pas beaucoup ? Comment peut-tu te permettre de me juger et juger mes sentiments ? Tu crois vraiment que si je ne t'aimais pas j'aurais autant mal ? Tu crois que je demande à la première fille que je croise de m'épouser, que je présente n'importe quelle fille à ma mère et toute ma famille ? Moi je sais que tu souffres Tania, je ne suis pas égoïste comme tu le penses, il m'arrive de me mettre à ta place, mais fais-en autant ! Ce n'est pas toi qui m’as vu avec une autre, ce n'est pas moi qui aie pris du plaisir avec une autre pendant que tu n'étais pas là.. Je t'ai aussi perdu Tania. Je t'avais choisis comme femme, tu étais et tu resteras la femme de ma vie. Tu dis que je renie notre histoire ? Tu ne sais rien de ce que je pense. Le pire de tout, ce qui me fait le plus souffrir, je vais te le dire Tania. Je t'aimais comme un fou, je pouvais mourir pour toi, et c'est toujours le cas. Je t'aime, je n'arrête pas de penser à toi, de rêver de toi. Malheureusement, chaque image que je vois de toi est la dernière de notre couple, je n'arrive pas à ne plus te voir dans ses bras, quand je suis entré dans l'appart' vous n'aviez même pas finis, je vous entendais, et quand je vous ai vus ce n'était pas mieux... Et après tout ça, tu oses dire que c'est moi l'égoïste ? Que je prends du plaisir avec tout ça ? Que je m'en donne à coeur joie, t'es dégueulasse Tania.. Vraiment... »

* Lucas baissa la tête et ferma les yeux. Jamais il n'aurait pensé en arriver là avec Tania, si loin de leur amour.. Il était mal, à présent Tania savait tout ce qu'il pensait, ressentait, il lui avait tout avoué, pour qu'elle cesse de mal le juger... Il se passa la main dans les cheveux, elle l'avait achevée, il se rendait compte qu'elle pensait tellement de mal de lui, elle le jugeait tellement sans compassion, sans tenter de le comprendre, sans penser à lui.. Il se laisser glisser contre les casiers et se retrouva aussi, il mit sa main dans ses cheveux et les tira doucement, signe que tout ça l'énervait ou le saoulait, elle le connaissait tout de même, elle devait comprendre qu'il était vraiment mal, elle ne l'avait vu qu'une fois comme ça, une seule et unique fois.. Elle reparla du divorce, devenant ironique en disant qu'il la ferait boire pour qu'elle signe. Il poussa un soupire, elle pensait ça aussi de lui ? Il n'avait ni la force ni l'envie de lui répondre... Elle lui dit d'ouvrir les yeux, que tous faisaient des erreurs, qu'il fallait pardonner, qu'il avait juré devant Dieu d'être à ses côtés pour le meilleur et le pire.. C'est vrai que Brooke lui avait pardonnée, il lui avait pardonné lorsqu'elle avait couché avec Chris Keller, mais ce n'était pas pareil. On l'avait déjà trompé, là c'était la deuxième fois, et il aimait beaucoup plus Tania que Brooke, la souffrance était donc décuplée.. Il poussa un soupire... *

« Si tu ne signes pas, j'en parlerai simplement à mon avocat et tu te débrouilleras devant un juge.. Ne me fais pas la moral Tania, on ne fait pas autant de mal aux gens qu'on aime... Je n'ai pas la force de te pardonner, excuse-moi.. Je ne m'en sens pas capable... »

* Lucas releva lentement la tête vers Tania, la regardant tristement, puis il laissa à nouveau tomber son regard et sa tête et il se mit à fixer le sol entre ses jambes, poussant quelques soupires alors que le silence s'abattait sur les deux jeunes mariés... *

_________________
[...]
Prisonnier de ma situation,
Je ne veux pas me rebeller.

Meurtri par les tribulations,
Je suis debout bien que blessé.
En ce lieu d'opprobres et de pleurs,
Ou je ne vois qu'horreurs et ombres,
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.
Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme,
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-1977.forumsactifs.com
Tania Lee Scott
Admin' / Capitaine des Cheerleaders ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2659
Age : 25
Coté Coeur : Lucas. Pour toujours ?
Année d'étude/Job : 5ème année.
P'tit mot : Le pire est passé, laissons place au meilleur ...
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: Se sent terriblement seule.
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Jeu 1 Mai 2008 - 15:56

* On ne se rend compte de la valeur de quelques chose, ou de quelqu'un que lorsqu'on l'à perdue ... Comment ne pas pouvoir dire que ce proverbe est tellement vrai ? Il correspond tellement à la situation dans laquelle était Tania. Cette situation devait arriver, au fond cela faisait 4 mois qu'elle l'attendait. Peu à peu, que la conversation avançait, Tania commençait à comprendre combien la haine de Lucas envers elle, était intense ainsi que sa colère... Elle commençàit à comprendre également, qu'elle l'avait perdu définitivement. Oui, quelle frustration, qu'elle éprouvait, c'était tellement frustrant douloureux, de mettre une croix sur ce passé tellement merveilleux. Comment avait-elle pu le trompait ? Même avec le recul, elle ne le savait pas! Elle l'aimait tellement, que pour elle, cet acte, n'avait aucune importance pour elle. Fin si, maintenant, c'était l'élement qui à fait virer sa vie au cauchemart, mais sur le coup nan. Elle n'était pas elle, elle ne controlait plus rien. Lucas lui manquait, cela faisait plus de deux semaines, qu'elle ne l'avait pas vu, étant parti à Tree Hill. Elle voulait simplement se changeait les idées, mais de là à penser, qu'elle finirait dans les bras d'un autre, c'était impensable pour elle. L'idée de songer à sa vie sans Lucas, était impossible pour elle ... L'idée commençait à se répandre dans sa tete, comme un échos. Comment pouvait-elle faire comprendre à Lucas, qu'elle regrettait cet acte, que tout cela n'avait aucune importance. Qu'elle se sentait légèrement sali, mais tellement abusée ... Violée non, mais abusée oui. Tania n'était pas elle, fallait-elle qu'elle porte plainte contre la personne avec qui, elle avait couchée pour lui prouver que tout cela, elle ne l'avait pas voulu, ni approuvé ? Etais-ce vraiment nécessaire, qu'une deuxième polémique se répande sur elle ? Oh non. Tout cela n'allait servir strictement à rien ! *

* Lorsque le sujet des photos de mariage déchirées vinrent alors sur le tapis de conversation, Lucas dit alors tout bas, qu'ils n'étaient plus mariés pour longtemps ... Tania baissa la tete. Elle sentit une douleur intense dans la poitrine, presque foudroyante. C'était tellement dure, elle était vraiment venue pour ça à l'université ? Non. Ils se faisaient tous les deux, du mal, alors que tout cela ne servait plus à rien dès à présent. Puisque d'içi quelques mois, même quelques jours, au yeux de la lois, ils ne seront plus rien l'un pour l'autre ... Qui aurait pu le croire, que tout cela finirait comme ça ? Surtout dans ces circonstances là ? Impensable ... Elle ne préfera pas réponde, c'était son choix. Encore une fois, elle le respectait, mais ne l'approuvait pas. Et puis de toute façon, qu'y avait-il à répondre ? Rien, strictement rien, si c'était pour encore entendre des paroles blessantes && vexantes de Lucas, ce n'était pas la peine. Surtout que la dose de paroles blessantes && vexantes, était plus que dépassée ! Pauvre Tany, si elle savait ce qu'il l'attendait par la suite ... Elle touchait toujours son alliance, c'était son objet fétiche, l'objet donc elle ne voudrait jamais se séparer. Mais si, elle && Lucas c'était vraiment terminé, elle n'aurait pas d'autres choix que de l'enlever, et de la laisser avec cette page, qu'elle allait devoir tourner contre son grès ! Lorsqu'elle parlà alors de l'égoisme de Lucas, la réaction de Lucas fut imminante. Il prit alors son poignet, Tania poussa un leger cris; il lui faisait mal, après l'avoir touché mentalement, il allait la touché physiquement... Décidement, elle ne le reconnaissait plus. Il avait littéralement changé, ce n'était plus le même. Elle ne le comprenait plus ... Quelle deception ... Tania regarda son poignet, que Lucas tenait, puis le regarda dans les yeux, il la regardait tellement froidement, son regard était presque dangereux. Il lui demanda comment osait-elle, s'occuper de sa santé, puisque cela ne la regardait pas. Et lui comment osait il lui dire ça ? Il n'avait pas le droit ... Elle l'aimait, sa santé était pour elle, l'une des choses les plus importantes de sa vie ! Le coté violent de Lucas, était présent, Tania ne l'avait jamais connu. Il lui faisait mal au poignet très mal, sa bouche était ouverte, comme ci qu'elle voulait parler, mais aucun son ne sortait de sa bouche, elle ne pouvait même pas crier, rien. Puis Lucas, lacha son poignet, presque aussi violament qu'il l'avait pris. Son bras était marqué, elle avait mal. Il l'avait serrer tellement fort, qu'il aurait presque pu lui cassé le poignet, qui dis qui ne la pas fait. Elle regarda son poignet, le tint alors. Voulant cacher les marques qui lui avait fait ... Une marque rouge, vira alors au bleu. Sa force avait crée un émataume. Puis, elle entendit un bruit énorme. Lucas avait tapper contre le casier, mais comment a til pu devenir aussi violent, comme osait-il ? Ou était le Lucas d'avant ? Il était surement, resté avec cette nuit, qui a chamboulait, sa vie à Lui && à elle. *


- Oui, j'ai était égoiste, c'est ça que tu voulait entendre ? Et bien, tu l'as entendu ... Après le geste que tu viens d'avoir, je viens de réaliser à quel point tu as changé ... Je ne serais plus égoiste à présent, je signerait les papiers du Divorce, comme je signerait le contrat de vente de l'appartement ... Aujourd'hui tu m'as ouvert les yeux ... Et sache que je ne me sert pas de ta famille comme argument, je ne me permettrais jamais de faire ça, tu sais très bien à quel point ... Je tenais à eux.

* " Je tenais à eux"; elle l'avait dit au passé ... L'idée qu'elle && Lucas fut une histoire terminé, prenait de plus en plus d'ampleur. Elle commençait à s'y habitué, peut etre même d'en avoir envie. Elle ne lui pardonerait jamais d'avoir était violent comme ça avec elle. Jamais personne ne l'avait était ... Jamais. Elle le regarda et reprit à son tour, après l'avoir écouter, se tenant toujours le poignet. Elle avait mal, mais sa douleur ne se mesurait pas à celle qu'elle ressent depuis maintenant plus de 4 mois . *

- Tu ne peux pas me pardonner, dumoins je pense que tu ne veux pas ... Là est la différence. Ne remets pas tout sur mon dos Lucas. Je suis fautive je le sais. Mais ne crois tu pas que si j'ai était dans les bras d'un autre, serait une opportunité de te remettre en question ? Ce n'est peut etre pas innoncent ... Je voulais te quitter ? T'es consient de ce que tu dis ? L'importance et le ridicule de tes propos, si j'aurais voulu te quitter je ne serais pas là, à essayer de te récuperer, oui je voulais te récupérer, ce matin, c'était ma seule motivation... Jamais, à aucune seconde je n'ai pensé à te quitter... Tu insinue, que ce n'était pas la première fois que je te trompait ? Que je suis une fille facile ? Tu sais si vraiment j'en était une, je ne serais pas resté plus de 3 ans toi. Tu sais quoi, tu me dégoutes Lucas ... J'te comprend pas, j'te comprend plus. Au fond, j'me rends compte que j'te connaissait pas vraiment.

* Ouaa, elle avait était dur dans ses propos, mais elle lui en voulait tellement, lorsqu'il s'appuya contre les casiers, qu'il se passa la main sur le visage && qu'ensuite, il ria, elle le regarda, ce rire ironique était tellement déplacé ... Puis, il reprit, elle le regarda && l'écouta, ses paroles ne faisait qu'amplifiait sa douleur; elle lui répondit. *

- Tu ne peux pas te mettre à ma place Lucas. Tu ne peux pas t'imaginait à quel point, c'est dur de se sentir abusé ... Comme trahit ! Je ne juges pas tes sentiments Lucas, loin de là, je les interprete seulement. La réalité est là. AU bout de 4 mois, tu n'as toujours pas réussi à me pardonner, Si réelement j'étais la femme de ta vie, tu m'aurais pardonné. Hors là tu ne le fais pas. Du plaisir ? Mais comment peut tu dire ça ? Quand tu es saoule, tu n'a même pas cette notion de plaisir ... Je n'ai aucun souvenir de cette nuit ! Tu ne comprend pas que cela n'avait aucune importance pour moi ?

* Lorsque Lucas lui dit alors, qu'il l'aimait a en mourir, qu'il l'aimait toujours, elle baissa la tete, puis le regarda dans les yeux. Un sentiment de saoulagement, certe, mais un autre de dégout. Elle avait tout gaché, c'était frustrant de se dire qu'un homme vous aime, que vous l'aimez aussi, mais qu'à cause de vous, vous ne pourrait plus etre ensemble. Conclusion, les deux souffrent. Quel gachis ... Tania le regarda s'assoir, par terre. Elle lécouta parler, il avait l'air comme calmé, blazé. Le fait de réveler ses sentiments l'avait tant retourné ? Elle le regarda à terre, et s'asseya à ses cotés, se laissa glisser à son tour, elle était à coté donc, la tete contre les casiers, c'était redevenu calme ... Ils s'étaient assez entretuées je pense. *

- Cette discution, m'a permis de prendre conscience de cette dure réalité qui nous oppose. Tu n'es pas capable de me pardonner, je t'avoue que je n'ai plus cette force de me battre. Une force qui n'aboutira surement à rien. Je signerait les papiers quand ils seront près, te redonnerai les clefs de l'appart && je rentrerai à New York. J'penss que c'est s'kil y'a de mieux, pour toi, pour moi ... && pour nous, dumoins ce qu'il en reste...

* Elle avait tourner, sa tete de son coté, pour le regardait, pour lui parler dans les yeux, ses yeux brillaient, elle avait comme un noeud, en elle, après avoir dis ces paroles, elle s'en voulait, mais là, elle n'avait pas le choix ... Il ne se rendait pas compte à quel point, elle l'aimait .. *

_________________

" Souriante à l'extérieur, détruite à l'intérieur... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Scott
Admin' / Co-Capitaine des Ravens ♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1990
Age : 25
Coté Coeur : Après la pluie vient le beau temps...
Année d'étude/Job : 5eme année, études de Littératures. / Ecrit des nouvelles pour des journaux de la ville.
P'tit mot : Tu m'as touché, tu m'as blessé, mais malgré tous tes coups, je me relève et garde la tête haute.
Date d'inscription : 03/07/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: De mieux en mieux =).
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Dim 4 Mai 2008 - 13:22

* Pendant toute la discutions, tous les sentiments de chacun s'échappèrent par des moyens différents : les mots, les gestes, les regardes, l'intonation de la voix.. On passait de l'amour à la haine, de la colère au manque, de la peine aux désillusions... Lucas en devint même violent, l'occasion pour lui de se remettre une question. Tania était la seule fautive ? Peut-être était-ce ça faute ? Avait-il fait des choses qui avaient poussé Tania à faire ce qu'il avait fait ? Non, il n'était pas comme ça avant.. L'ancien Lucas était resté sur le pas de la chambre, et il était mort à cet endroit, lorsque son coeur s'était brisé. À présent un nouveau Lucas était né, ne se permettant plus la moindre faiblesse. Luke fixait le poignet de Tania qu'il venait de relâcher, il lui avait fait une marque.. Il l'avait blessée, il l'avait frappée... Difficilement, il retint un cri qui voulait s'échapper de sa gorge. Il voulait fuir son cours, fuir sa vie, fuir son futur, tout simplement revenir dans le passé, à l'époque de leur mariage, où tout le monde était heureux, où tout allait bien, où ils s'aiment et il n'y avait que ça qui comptait.. *

* Lucas relevait la tête alors que Tania se mettait à parler. Il plongea son regard dans les sien, écoutant attentivement Tania qui disait qu'il avait changé, qu'elle allait signer les papiers du divorce, qu'elle avait égoïste, qu'il venait de lui ouvrir les yeux et que jamais elle ne qualifierait sa famille ainsi, elle avait tenu à eux. Lucas ferma les yeux et baissa la tête, Tania avait sûrement du voir avant qu'il était blessé, vexé... Mais là, c'était sa faute. Il l'avait cherché.. Après tout, il le voulait aussi ? C'est ce qu'il croyait jusqu'à maintenant... Il se retourna vers les casiers pour y frapper à nouveau, plus de fois et avec plus de force, laissant échapper sa frustration et sa peine dans la douleur, se laissant juste aller pour vider sa colère.. Il avait touché Tania, il ne se le pardonnerait jamais. Comment avait-il osé ?! Comment avait-il pu ?! À chaque fois que cette question revenait, il frappait, encore et encore, ses jointures en étaient blanches, sa peau commençait à s'arracher laissant apercevoir quelques gouttes de sang sur ses mains. Il ne ressentait rien, ce n'était rien comparé à ce que son coeur avait subit, et à ce qu'il subissait encore... Puis les dernières paroles de Tania lui revinrent en pleine face. Elle avait utilisé du passé pour parler de sa famille.. Alors elle venait réellement de mettre fin à leur histoire ? Lui, contrairement à ce qu'elle pensait, n'y avait jamais mi s un terme, il n'en mettrait sûrement jamais... Mais elle l'avait trompée ! Il ne pouvait pas la pardonner aussi facilement ?! Et voilà que maintenant c'était elle qui lui en voulait, il n'y avait plus aucune chance pour qu'ils se remettent ensemble, le mal était fait des deux côtés : moralement pour Lucas et physiquement pour Tania. *

* Lucas s'appuya contre les casiers en baissant la tête, il ne répondait plus à Tania, ne la regardait plus, il se contentait de l'écouter, reniflant à certains moments ou frappant les casiers quand la colère refaisait surface.. Il se revoyait déjà attraper le poignet de Tania, le regard qu'elle lui avait lancé, elle avait eu mal, elle avait eu peur... Une larme coula sur sa joue, heureusement qu'il avait la tête baissée et que Tany ne verrait rien. Il l'effaça rapidement de sa main, en faisant semblant de se passer la main sur le visage et de se frotter les yeux. Les dernières répliques de l'étudiante achevèrent le basketteur. Pas le fait qu'elle dise qu'il la dégoûtait, non, juste le fait qu'elle dise qu'il fallait peut-être qu'il se remette en question sur le fait qu'elle était dans les bras d'un autre, que ce n'était peut-être pas innocent.. Disait-elle qu'elle l'avait volontairement trompée car il avait fait quelque chose de travers ? C'était trop, beaucoup trop qu'il pouvait en supporter... Bien sûr, il n'avait pas voulu l'insulter de fille facile, c'était sous la colère, il voulait s'en excuser, mais ça n'avait plus d'importance, elle venait de sous-entendre qu'elle l'avait trompé de son bon vouloir, et ça, ça faisait mal. Il releva lentement la tête vers elle, le regard vide, comme si il était une simple coquille vide, alors qu'il fronça quelques secondes des sourcils en remontant sa main droite au niveau de son coeur, une douleur venait de se faire ressentir.. Il restant peu de temps inerte, à peine 1 minute, puis il ouvrit la boucher pour parler, la douleur au niveau de son coeur commençait à diminuer... *


« Ce serait alors de ma faute si tu as finis dans les bras d'un autre ? Je.. Ce n’est pas possible, tu ne viens pas de dire ça... Si c'est le cas, je suis désolé de te contredire Tania mais, ce serait à toi de te remettre en question, pour voir si tes méthodes de vengeance ne devraient pas être modifiées.. En tout cas si tu voulais encore me faire du mal, bravo, tu as réussis... »

* Alors que la tristesse avait illuminé les yeux de Lucas pendant qu'il parlait, son regard redevint vide et il baissa à nouveau la tête. Lorsqu'il parlait des méthodes de vengeances de Tania, il parlait du fait qu'elle l'est trompée. Car en gros, elle lui disait que c'était peut-être de sa faute qu'elle l'avait trompé, donc il avait du faire quelque chose, et pour se venger elle avait couché avec un autre.. Enfin bref, Lucas se laissa glisser contre les casiers, anéantit... Il voulut tout de même revenir sur le sujet de la fille facile, il murmura quelques paroles, assez fortes tout de même pour qu'elle entende et comprenne.. *

« Je ne voulais pas dire ça comme ça, désolé... »

* Oui, il s'excusait. Il était trop con depuis le début de la conversation, faisant tout de travers, il était temps qu'il admette enfin ses tords, et qu'il s'en excuse. Tania continuait de parler, avouant qu'elle ne se souvenait pas de cette nuit, ni d'aucun plaisir. Lui faisant encore quelques reproches au passe, il haussa des épaules et répondit vaguement, comme pour s'expliquer. *

« Je me sens trahit Tany.. Je ne sais pas si tu le comprends, tu n'es pas la première à me tromper, mais tu es la seule à l'avoir fait alors que je te portais tant d'amour. Si j'étais réellement l'homme de ta vie, tu n'aurais pas bu et tu m'aurais tout simplement attendu, ou alors tu aurais moins bu. Ca n'a pas d'importance pour toi ? Mais ça en a pour moi... Tu étais dans les bras d'un autre merde.. Que ce soit volontaire ou pas, conscient ou pas, tu as couché avec un autre, et ce n'est pas rien ! Tu étais ma femme, la douleur n'en est que décuplé, désolé de le prendre tant à coeur... »

* En parlant de coeur, Tania ne savait sûrement pas les fois où Lucas s'était retrouvé à l'hôpital à cause de son coeur, trop touché par les derniers évènements de son couple. Parce que dans l'histoire, Lucas avait le coeur fragile, sensible, et Tania savait plus que qui que c'était bien plus vraie que n'importe qui d'autres.. Finalement, la conversation s'arrêta là. Tania s'installa à côté de lui et ils restèrent silencieux, Lucas jeta un coup d'oeil au poignet de Tania et il se mordit la lèvre inférieure, les remords l'envahissant... Tania dit qu'elle allait repartir à New York après tout, c'était le mieux pour eux. Elle lui rendrait les clefs de l'appartement après avoir signé les papiers du divorce, tout ça car tous les opposaient à présent.. Lucas la regarda dans les yeux, elle avait changé d'avis si vite... *

« Je.. Euh... »

* Lucas ne savait pas vraiment quoi dire.. Alors il se leva et avança de quelques pas, tournant le dos à Tania en direction de la sortie de l'université, il ne voulait pas aller en cours pour le moment. Après s'être éloigné de sa femme, il s'arrêta et s'adressa à elle, lui tournant toujours le dos. *

« Désolé pour ton poignet, je ne le voulais vraiment pas, je regrette sincèrement.. Mais peut-être qu'il aura servis à quelque chose ? N'oublie pas d'y penser, peut-être que c'était toi qui cherchait une excuse pour mettre fin à tout... Sur ce, si tu désires vraiment repartir, je te souhaite simplement bonne chance, il semblerait que ne routes se séparent ici.. »

* Lucas avait plutôt bien commencé sa phrase, avant de repartir dans un reproche. Il n'avait pas pu s'en empêcher, certaines paroles blessantes de Tania lui était revenu en tête et lui restaient en travers de la gorge. Finalement, il avait fini de parler avec une phrase qui devait signifier la neutralité et l'indifférence qu'il éprouvait face à tout ça, malheureusement, il n'avait pas réussi à empêcher sa voix de trembler en fin de phrase.. Dès qu'il eut fini de parler, il se remit à marcher pour finalement sortir de l'université, et de marché sur le trottoir en se dirigeant lentement chez lui... *

_________________
[...]
Prisonnier de ma situation,
Je ne veux pas me rebeller.

Meurtri par les tribulations,
Je suis debout bien que blessé.
En ce lieu d'opprobres et de pleurs,
Ou je ne vois qu'horreurs et ombres,
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.
Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme,
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-1977.forumsactifs.com
Tania Lee Scott
Admin' / Capitaine des Cheerleaders ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2659
Age : 25
Coté Coeur : Lucas. Pour toujours ?
Année d'étude/Job : 5ème année.
P'tit mot : Le pire est passé, laissons place au meilleur ...
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: Se sent terriblement seule.
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Dim 4 Mai 2008 - 21:00

* La situation était complexe, et très difficile à vivre pour les deux jeunes personnes. Tania n'avait juste en tete, le regard que Lucas lui avait lancé lorsqu'il l'avait surprise au lit avec un autre garçon ... Elle ne retenait && n'avait que ça comme souvenir de se soir là. Dur non ? Oui, beaucoup trop. Mais, elle n'avait pas le droit de se plaindre, surtout que tout ça était de sa faute && que Lucas n'avait rien demandé! Mais bon, c'était comême, mal placé && surtout injuste de tout reposer sur Tany. Certe, elle avait commis le " délit ", mais fallait-il savoir pourquoi ? Et ça pour le savoir, il fallait se tourner vers ... Lulu' xD. Tany se tenait toujours le poignet. Elle avait mal, mais le cachez, elle avait son autre main, sur sa marque afin que Lucas ne la voie pas, elle ne voulait pas le faire culpabilisé pour cela. Bien que certe, la violence n'était pas justifiée, mais le fait qu'il lui est fait mal, Tany le comprenait un peu ... même beaucoup, le revers de la médaille comme on pourrait presque dire. La souffrance qu'elle éprouvait à cause de ce geste, n'était rien comparé à celle qu'elle avait infligée à Lucas. *

* Chaque regard, qu'elle plongé dans le regard de Lucas, était tellement frustrant && tellement dur pour elle. Pourquoi ? Car avant, en un seul regard, ils se comprenaient, bien qu'elle essayait de comprendre dans son regard, ce qu'il pensait, elle n'y arrivait pas. Là était la réalité, elle n'arrivait plus à le comprendre, comme quoi un fossé s'était réelement creusé entre luii && elle. Dur à croire non ? Oui, et surtout dur à vivre. Très dur, même trop dur. Elle vit alors la réaction imminente de Lucas, lorsque celui ci avait entendu Tania dire, qu'elle tenait à sa famille ... Il avait l'air blessé, vexé. Puis, il tappa à mainte reprise contre les casiers, à ce moment là; elle avait tellement envie de l'arreter de le prendre dans ses bras, qu'il arrete, de l'embrasser, de sentir son odeur contre la sienne, de plongé son regard dans le sien, mais pas d'un regard comme celà, non d'un regard, comme avant. Le temps où il ne se déchirait pas, mais était heureux. Oui, incroyable de se dire que ces deux etres qui se déchirent en ce moment, ont était heureux && amoureux à en mourir, pas vrai ? Oui, elle voulait l'arreter, mais cette peur, qu'elle avait vis à vis de lui, l'en êmpéchait, aurait-il était capable d'etre violent contre elle à nouveau ? Elle ne le savait pas && ne voulait pas prendre davantage de risque ^^. *

* Lorsque Lucas avait repris la parole; elle l'écouta, n'ayant plus le courage de répondre, il fallait dire, que tous les deux étaient braqués l'un contre l'autre, d'en rajouter plus, allait empirer la situation ... Lorsque Lucas lui dit alors que Ce serait alors de sa faute si elle avait fini dans les bras d'un autre. Elle baissa la tete, elle avait dit ça sur le coup de la colère, mais après tout, cela faisait 4 mois, qu'elle disait que tout était de sa faute, mais Lucas n'était pas innocent, il lui manquait, cela prouvait qu'elle l'aimait non ? Lorsque Lucas parla alors de vengeance, elle porta son regard sur le coté && souria lègèrement, hallucinant, presque, comment pouvait-il parlait de vengeance, la considérait-il comment autant méchante && capable de vouloir se venger ? Il ne la connaissait vraiment plus ... Lorsqu'elle entendit Lucas, qui s'excusait en disant qu'il ne voulait pas la traiter de fille facile, elle baissa la tete, au fond, elle était persuadée qu'il le pensait, c'est vrai il devait la méprisait non ? Lorsqu'il remit en cause, le fait qu'il était surement pas l'homme de sa vie, aux yeux de Tania, elle le regarda, comment pouvait il remettre en doute cela ? C'était sure, que c'était lui. Le seul pour qui elle était prete à tout, il n'avait pas osé à le dire comême ? Hé ben si ... Décidément, elle aurait vraiment dus resté au lit ce matiin, et ne pas sortir de chez elle ... Enfin, là encore n'était pas encore le pire, le pire lui, restait à venir malheureusement. Elle ne répondit pas à Lucas, dumoins, plus, elle avait essayé tout au long de la discution de se défendre tant bien que mal, mais là, il fallait l'avouer, elle en avait marre de se battre && marre de se justifier, elle l'avait trompé, point barre. Lorsqu'il se leva, elle leva la tete, pour porter son regard sur lui, il lui dit alors qu'il était désolé pour son poignet, qu'alors c'était elle qui chercher une excuse à son acte etc ... Il fallait dire qu'elle ne l'écoutait même plus, elle savait très bien, que tout ce que Lucas allait lui dire à présent, c'était qu'elle était fautive et que lui n'y était pour rien, au fond, il n'avait pas tort ... Puis, il dit que c'était surement içi que leurs routes se séparèrent. Elle resta là, abasourdie par ce qu'il venait de dire, ayé leur histoire était maintenant terminé, plus qu'à signer les papiers de divorces && Lania allait s'envoler pour toujours ... Elle éclata alors en sanglot, seulement après son départ. Se recroquevilla sur elle meme ... Elle entendit alors quelqu'un arrivait, c'était le proviseur, elle sortit alors le plus vite possible de l'université et alla sur le parking ... *

* A cet instant, elle était dans la voiture, elle pleurait toujours, essayant de reprendre son calme. Elle n'avait pas toute sa tete. Elle alluma le contact de sa mini cooper, noire. Elle n'avait pas vu Lucas sur le coté, sur le trottoir, ses yeux brillaient, elle voyait presque flou. Elle n'avait pas vu alors un feu rouge, et là le choc. Une voiture arrivait sur sa gauche, et rentra dans le coté gauche de la voiture. Donc, le coté ou elle se trouvait. La voiture fut propulsée à quelques metres de là, l'accident avait fait un bruit énorme. Tania se retrouva donc, dans sa voiture, heureusement, on pouvait encore avoir accés, elle saigné sur tout le coté gauche de la tete et était maintenant inconsciente. Le port de la ceinture avait limité heureusement pour elle les dégats ... *

_________________

" Souriante à l'extérieur, détruite à l'intérieur... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Scott
Admin' / Co-Capitaine des Ravens ♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1990
Age : 25
Coté Coeur : Après la pluie vient le beau temps...
Année d'étude/Job : 5eme année, études de Littératures. / Ecrit des nouvelles pour des journaux de la ville.
P'tit mot : Tu m'as touché, tu m'as blessé, mais malgré tous tes coups, je me relève et garde la tête haute.
Date d'inscription : 03/07/2006

Feuille de personnage
Popularité:
90/100  (90/100)
Humeur/Etat d'esprit: De mieux en mieux =).
Relations:

MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   Dim 4 Mai 2008 - 22:06

* Après prononcé ses dernières paroles, Lucas sortit hâtivement de l'université, ne voulant pas être interpellé par Tania et être prit par les remords et changer d'avis. Une fois dehors, il ferma les yeux en levant sa main droite pour la mettre devant : le soleil était bien présent et éblouissait le beau blond. Après un temps d'adaptation, Lucas pu retirer sa main mais garda, inconsciemment, les sourcils froncés et les yeux crispés. Le soleil était éclatant. Luke ferma une nouvelle fois les yeux et prit une grande inspiration. L'air était bon et il sentait le besoin de se ressourcer, de reprendre goût à la vie et aux détails que certains trouveraient inutiles, comme sentir des fleurs ou profiter, le soir, de la Lune se reflétant sur un lac. Enfin bref, le basketteur, bien que voulant profiter de la vie, sortit son paquet de cigarettes et en prit une. Il était bien trop stressé après cette dispute avec Tania, il voulait décompresser et pour ça rien de mieux qu'une bonne clope ! Il la mit en bouche et l'alluma, avant de tout ranger dans ses poches et de retirer la cigarette de sa bouche pour recracher la fumer. Dur dur de résister, de toute façon, il ne voulait pas résister. Alors, lentement, il se mit à marcher dans le sens inverse au parking, il voulait marcher, Nate l'accompagnerait en cours le lendemain et Lucas en profiterait pour récupérer sa voiture. Enfin bref, là il voulait marcher pour pouvoir réfléchir tranquillement à l'air libre. *

* Lucas avançait vraiment lentement, sur le trottoir, contournant l'université et tirant, de temps en temps, un coup sur sa cigarette. Il n'était pas tranquille, les paroles de Tania l'avaient chamboulé. L'aimait-elle vraiment ? Oui, elle avait toujours été sincère sur ses sentiments. L'aimait-elle toujours ? Il semblerait que oui.. Bien que Lucas n'en soit pas sûr et que l'attitude récente de Tania prêtait à confusion... Faisait-elle tout pour se rattraper ? Non, décidemment non. Mis à part le fait qu'elle lui prenait la tête dès qu'elle le pouvait, elle ne faisait pas tour pour le reconquérir. Elle pouvait se montrer plus patiente, redevenir son amie avant de redevenir sa femme, s'excuser, tenter de le comprendre. Non, au lieu de ça elle engageait des disputes, le couvrait de reproches et il était obligé de se réfugier dans ses derniers retranchements. Donc non, elle ne faisait vraiment pas tout pour tenter de recoller les morceaux, mais elle essayait tout de même, ce n'était pas négligeable. Cependant, elle l'avait trompé, et les raisons de la tromperie étaient de plus en plus mystérieuse. Elle avait insinué, il y a quelques minutes, qu'elle l'avait trompé délibérément, et que ce n'était sans doute pas innocent. En gros, il avait sa part de responsabilités sur le fait que sa femme l'ait trompé. Ses lèvres s'étirèrent en un sourire ironique : ridicule non ? Qu'avait-il pu bien faire pour qu'il mériter d'être trompé ? Rien, il s'était toujours très bien conduit avec elle, et était toujours le premier à s'excuser pour recoller les morceaux après une dispute. Alors, peut-être qu'il ne la satisfaisait pas au lit ? Hum non, il ne pensait pas, les cris qu'elle lâchait lors de ces moments démontrait tout le plaisir qu'elle éprouvait. Oui mais elle pouvait simuler ? Impossible, elle fermait toujours les yeux lors de l'orgasme, ruisselait de sueur et criait avec passion, ce n'était pas de la simulation. Ou alors elle simulait bien, réellement bien. *

* Lucas s'arrêta de marcher quelques secondes, poussant un soupire avant de remettre sa clope en bouche et de se remettre à marcher. Alors pourquoi l'aurait-elle trompé, si elle était consciente ? Elle avait peut-être dis ça pour le faire enrager ? Hum.. C'était la solution la plus plausible, et celle qui lui ferait le moins de mal. Aussi, il décida de choisir que c'était ça la vraie réponse, ne voulant pas se questionner à ce sujet d'avantage et ne voulant pas choisir une autre possibilité. Mais finalement, la vraie question arriva : voulait-il retourner avec elle ? Difficile... Il l'aimait, réellement, il était fou d'elle et la considérait toujours comme la femme de sa vie, il n'avait pas changé d'avis depuis son mariage. Cependant, il n'arrivait pas à pardonner, c'était au dessus de ses forces.. On pardonne tout à ceux qu'on aime, qu'elle disait... Elle n'avait pas tords, mais à la base, on ne devrait pas faire du mal à ceux qu'on aime, non ?! Idiote.. Pourquoi fallait-elle qu'elle soit si belle ? Avec sa nouvelle coupe, ses nouvelles fringues et ce magnifique bronzage, elle était encore plus parfaite qu'avant... Si belle, si désirante.. Il fit une grimace en l'imaginant à nouveau avec l'autre cou. Si un jour il se remettait avec elle, aurait-il toujours du mal à coucher avec elle ? Aurait-il toujours les flashs de cette nuit ? Il espérait que non... Il voulait revenir sur ses pas, la prendre dans ses bras, l'enlacer, la caresser, s'enivrer de son parfum, dévorer son cou, la prendre dans le couloir contre les casiers.. Non non non, elle devait avoir envie de le gifler ouais. Surtout qu'il l'avait violentée. Il fit une grimace, pourquoi avait-il attrapé son poignet ? Difficile à expliquer... Sous la colère, la peine, l'amour, l'incompréhension, la frustration. Il avait laissé tous ses sentiments le contrôler, il avait alors montré que tout ça le touchait réellement. Peut-être pas de la meilleure façon qui soit, je vous l'accorde. *

* Enfin bref.. Un bruit de moteur se fit entendre et Lucas releva la tête alors qu'une voiture passait devant lui plutôt rapidement. Il reconnu tout de suite la voiture de Tania, fronçant des sourcils. Elle roulait bien rapidement.. Pourvu qu'elle fasse attention. Cependant, Dieu ne sembla pas l'écouter et en moins de temps qu'il n'en fallut pour qu'il comprenne, une voiture arriva sur la gauche de celle de Tania et la percuta avec violence... Là, le coeur de Lucas cessa de battre, tous ses gestes restèrent en suspend et sa marche s'arrêta.. Ses yeux étaient fixés sur la voiture de Tania, la portière gauche complètement défoncé, le côté où Tania se trouvait... Tout s'était passé vraiment très vite, Lucas n'avait pas eu le temps de faire le moindre geste, mais il avait vu la scène se dérouler si lentement.. Son coeur se remit à battre alors que la cigarette, qui se trouvait dans sa main droite, s'échappa de ses doigts pour tomber au sol... Non, ce n'était pas possible, pas Tania, il n'avait rien vu, rien ne s'était passé, elle ne venait pas d'avoir un accident, elle n'avait rien, il fermerait les yeux et rien ne serait devant lui, Tania était toujours dans le couloir.. Les pensées arrivaient vertigineusement en Lucas, mais lui ne voulait pas fermer les yeux, Tania, sa Tania, sa petite Tany, sa femme, venait d'avoir un accident de voiture, sous ses yeux... Son estomac se noua comme jamais, ses jambes se mirent à trembler, tout son corps en fait, sa gorge se resserra, les larmes montèrent à ses yeux et son coeur se mit à battre la chamade.. Un cri déchirant sortit de sa gorge, franchisa ses lèvres : il criait le prénom de sa femme, alors que le silence venait de tomber autour de lui, l'agitation de la foule ne comptant plus dans son monde... Le cri fut fort et long, une longue plainte, une longue déchirure, une sorte d'appel à l'aide, à l'amour.. *

* Inconsciemment, ses jambes reprirent de la stabilité et il pu s'élancer sur la route vers la voiture de celle qu'il aimait... Une fois qu'il fut assez proche, il mit ses mains sur la poignée de la porte de Tania et tenta de l'ouvrir, sans résultat. Le choc avait été violent et avait bloqué la porte. Lucas posa ses deux mains et tira de toutes ses forces, la porte céda brusquement et Lucas l'ouvrit complètement, avant de rester bloquer devant le corps inerte et ensanglanté de Tania.. Doucement, mais hâtivement, il défit sa ceinture de sécurité et passa un bras derrière son dos, et un sous ses jambes, afin de l'extraire de la voiture en la soulevant et la portant... Il s'éloigna un peu des deux voiture puis tomba à genoux, ses jambes ne le portaient plus. La douleur qu'il ressentir aux genoux ne se fit même pas ressentir, Tania était dans ses bras, il ne savait même pas si elle était vivante ou pas.. Lucas l'allongea délicatement au milieu de la route, devant lui, puis il se pencha pour tenter de sentir sa respiration... Il prit son pouls en même temps.. Vivante, elle était vivante !! Il prit doucement sa tête et la déposa sur ses jambes, lui caressant les joues et les cheveux, il se pencha vers elle... *


« Tania.. Ma chérie, répond moi s'il te plais... Allez Tany', réveille toi ! Par pitié, ne me laisse pas, tu peux le faire, ouvre les yeux Tania.. Je ne suis rien sans toi... » * Les larmes coulaient à flot sur le visage de Lucas, qui, pris d'une pulsion, releva la tête sur les gens qui étaient autour d'eux.. *

« APPELEZ UNE AMBULANCE ! VITE !! » * Dit-il en criant avec force, avant de baisser à nouveau la tête et de caresser le visage et les cheveux de Tany... Finalement, et rapidement, il prit son portable et téléphona lui même aux urgences, indiquant rapidement le lieux de l'accident, puis il raccrocha et il maintint désespéramment Tania contre lui, complètement bouleversé et désespéré.. Il pouvait réellement perdre Tania, ça le rendait fou... *

_________________
[...]
Prisonnier de ma situation,
Je ne veux pas me rebeller.

Meurtri par les tribulations,
Je suis debout bien que blessé.
En ce lieu d'opprobres et de pleurs,
Ou je ne vois qu'horreurs et ombres,
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.
Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme,
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-1977.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rentrée quand tu nous tiens :p [ Lucas ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]
» "Bonheur quand tu nous tiens."
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seattle School :: Seattle :: • Seattle High School • :: Couloirs && Casiers-
Sauter vers: